L’opposition réaffirmée à un impôt sur la santé

Dans l’optique de la compensation de l’incapacité chronique affichée par l’Assurance Maladie à apporter des remboursements convenables aux assurés sociaux, ces derniers se tournent désormais massivement vers l’adhésion auprès d’une mutuelle. En effet, ils ont le sentiment que seule une couverture sociale complémentaire sera de nature à permettre une conservation au moins provisoire d’un niveau acceptable de protection sociale. A cet égard, il convient d’ailleurs de souligner que les patients tendent parfois à l’adhésion ponctuelle auprès d’une mutuelle dentaire ou d’une mutuelle optique afin d’anticiper l’accomplissement se soins médicaux en ce sens. En conséquence, l’inquiétude des citoyens hexagonaux à propos de l’avenir de leur protection sociale et de celle de leurs enfants grandit progressivement si bien qu’elle se cristallise aujourd’hui à l’occasion du vote d’une Loi imposant de nouvelles charges fiscales aux organismes mutualistes. Il s’agit d’une orientation politique initiée par le Premier Ministre et à l’égard de laquelle les assurés sociaux sont transpercés par un immense sentiment d’incompréhension.

C’est pourquoi, la Mutualité Française qui assure la représentation de la plupart des réseaux mutualistes mais également de leurs adhérents se mobilise vigoureusement contre cet impôt sur la santé. C’est une expression qualificative inventée par la Mutualité Française et qui est reprise depuis par les médias et toutes les personnes qui évoquent cette situation. Or malgré la résistance tenace affichée par le Gouvernement qui refuse tout bonnement de revenir en arrière, la Mutualité Française maintient constamment sa position : « A l’occasion de ses Journées de Rentrée qui ont rassemblé près de 1 000 élus et responsables mutualistes à Tours les 6 et 7 octobre, la Mutualité Française a réaffirmé son opposition au doublement de la taxe sur les contrats santé solidaires et responsables et à tout impôt sur la santé ». Toutefois au terme de plusieurs semaines d’affrontement, aucun résultat n’a été obtenu si bien que les observateurs commencent à s’interroger sur le fait de savoir s’il existe encore une chance d’obtenir un retrait de cette réforme fiscale. Malgré tout, la Mutualité Française conserve tout son dynamisme et espère parvenir à une issue favorable à ce conflit qui a maintenant trop duré.

 

Autres articles sur ce thème :

  1. Le choix personnel d’une mutuelle
  2. Mutuelle santé, les temps sont durs
  3. La bonne complémentaire santé avec un spécialiste de l’assurance santé

28.10.2011 ·  Tags: , ,  · Posté en: mutuelle sante