Les Français ne s’occupent pas de leur santé aussi bien qu’ils le croient

Le Groupe Prévoir publie aujourd’hui les résultats de l’enquête « Les Français sont-ils maîtres de leur santé ?», conduite par l’Ifop.*

Face à des signes de faiblesse, plus d’1 personne sur 2 privilégie l’autodiagnostic et 1 Français sur 5 n’agit pas tout de suite ou ignore complètement ces signes.

91% des Français ont le sentiment d’être en bonne santé. Néanmoins, ils estiment que leurs dernières années de vie ne seront pas vécues en bonne santé : l’espérance de vie estimée est de 83 ans, tandis que l’espérance de vie en bonne santé est estimée à 74 ans.

Les Français pensent qu’ils s’occupent bien de leur santé…

Une très large majorité des Français disent accorder de l’importance à leur santé (95%). Être attentif à sa santé, c’est pour 67% d’entre eux conserver la maîtrise de leur forme physique (75% pour les 25-34 ans).
Une grande majorité de Français se considèrent plutôt bien ou très bien informés des moyens de rester en bonne santé (89%). 87% des Français ont le sentiment de surveiller leur santé et 83% ont le sentiment de faire ce qu’il faut pour conserver leur santé.

… mais ne suivent pas leur santé aussi efficacement qu’ils le croient

Pour mesurer leur état de santé, les Français sont à l’écoute de leur corps et de leur état d’esprit : l’absence de fatigue (57%) et la capacité à résister à l’effort (49%) constituent les deux principaux critères leur permettant de déterminer leur état de santé. Plus d’un tiers se fondent également sur leur moral (39%).
En terme de suivi médical, seuls 32% des Français ont récemment calculé leur Indice de Masse Corporelle (IMC) ou celui de leurs enfants (33%). 24% des personnes interrogées ne l’ont même jamais calculé.
Enfin, au cours des six derniers mois, seulement 41% des Français ont fait des analyses ou des dépistages (cholestérol, diabète, cancers).

Ils ont une connaissance approximative des indicateurs clés

Certains indicateurs médicaux très importants sont peu connus : si plus de 8 personnes sur 10 déclarent connaître leur tension artérielle, elles ne sont que 50% à la connaître précisément, et 31% approximativement. Deux tiers des Français disent connaître leur taux de cholestérol (63%) ; ils sont un tiers seulement à le connaître avec précision. Enfin, moins de la moitié (44%) des interviewés déclarent connaître l’IMC de leurs enfants.

Plus de la moitié des Français prennent le risque de l’autodiagnostic

Lorsque leur corps montre des signes de faiblesse, 54% des Français déclarent agir rapidement en trouvant des solutions par eux-mêmes, plutôt que de consulter un professionnel. Un sur cinq adopte une attitude attentiste : 17% prennent leur mal en patience et 3% ignorent délibérément ces signes de faiblesse.

Ils ont conscience des comportements à adopter

« Surveiller sa consommation de tabac » est le seul comportement désigné majoritairement comme important à prioritaire, à 91%. Dans la pratique, 79% des Français s’appliquent cette règle, dont 58% « tout à fait ».
L’alcool est un comportement à risque identifié mais il n’est pas considéré comme aussi préjudiciable que la cigarette : surveiller sa consommation d’alcool n’est « tout à fait prioritaire » que pour 39% des interviewés et « important » pour 55% d’entre eux.
Manger équilibré est « tout à fait prioritaire » pour 44% des Français et « important » pour 54% d’entre eux. 67% estiment qu’il est secondaire de manger bio.
91% des Français estiment important voire prioritaire d’exercer une activité physique ou sportive mais seuls 68% passent à l’action.

« Les Français se fient à leurs propres observations et intuitions pour préserver leur santé. Ils n’ont pas toujours les indicateurs médicaux qui leur permettraient de prévenir les risques à long terme, ou ne les suivent pas avec précision et régularité.
Ils pourraient mieux gérer leur capital santé à long terme s’ils étaient aidés à utiliser et à interpréter ces indicateurs », explique le Dr Edouard Bidou, Directeur de l’Innovation et du Développement du Groupe Prévoir.

Retrouvez les résultats complets sur : http://www.prevoir.com/pages-connexes/espace-presse/

Contact presse Prévoir

Josépha Sire-Schmidt | 01 53 20 26 88
E-mail : josepha.sire-schmidt@prevoir.com
www.prevoir.com

Autres articles sur ce thème :

  1. Natalité : les raisons du miracle français
  2. Cardif lance l’assurance santé « bien-être » personnalisable
  3. Bien préparer sa rentrée avec une bonne mutuelle santé !

27.06.2012 ·  Tags: , , , , ,  · Posté en: Assurances